Cusco, Pérou

Cusco fut fondée en 1534 sur une ancienne ville Inca. Elle a la particularité d’avoir des bâtiments construit sur des fondations Inca. On peut donc distinguer aisément la nette séparation dans l’architecture.
C’est impressionnant de voir comment les Incas se sont pris pour construire ses murs sans mortier, avec tous ces année et ainsi que plusieurs tremblements de terre, ils ont encore intact.

Le quartier San Blas est le plus beau et le plus intéressant de la ville avec ses rues escarpées et ses maisons blanches assez anciennes. C’est ici que les Incas avaient construits leurs sanctuaires dédiés aux empereurs.

Le quartier San Pedro est plus vieux, un endroit de marché pour les locaux, tu retrouve moins de touriste.

La Plaza des Armas est splendide c’est le lieu idéal pour y faire des rencontres.
A Cusco, il y a beaucoup d’agences de voyages ce qui est une très grand l’attitude d’activité.

Notre voyage ce termine ici, nous retournons demain pour le Québec. Nous vous remercions de nous avoir suivi pendant nos trois mois de voyage.

Jean-Claude et Françoise xxxx

imageimage

image

image

image
Porte de Santa Clara

image
La Cathédrale (1559)
image

Le couvent Santo Domingo(1534) est un couvent de l’Ordre des Prêcheurs construit sur le Temple du Soleil ancienne ruines Incas.

imageimageimageimageimageimage

 

Le quartier San Blas

imageimage

image
Elles ont partout  » madame une photo  » avec un pourboire bien sûr
imageimageimageimageimageimageimageimageimage

image
Mur fait de terre avec de la paille

Le quartier San Pedro

imageimageimage
Le Señor de los Temblores (Seigneur des tremblements de terre), connu en quechua comme Taytacha Temblores, est une statue de la crucifixion de Jésus de la cathédrale de Cusco à Cusco. L’image est la croyance populaire d’avoir apaisé un désastre encore causé par le tremblement de terre 1650. Il est devenu le saint patron de Cusco, et est l’une des images les plus connues au Pérou. Il a probablement été créé au Pérou par des artistes autochtones vers 1570, et est fait de matériaux mixtes, y compris des bâtons, des plaques de fibres d’agave, et plâtre. La couleur noire est pas le ton original, mais a été créé par l’accumulation de suie des bougies et des lampes à huile, et le pigment et le pollen des fleurs ñuk’chu rouges qui sont douchés sur la statue quand il est pris en procession lundi saint.

A 14:00 heures, Ils font le chemin a partir de la Cathédrale jusqu’à Église San Francisco, à 18:00 reviennent à la Cathedrale. Ce qui donne 2.2 km à supporter sur leurs épaules.
C’est très beau à voir et le soir la Plaza des Armas est bondé de gens, n’essayez pas de passé tant que la cérémonie n’est pas fini impossible.

imageimageimageimage

 

 

Publicités

Route d’Ollantaytambo à Cusco, Pérou

Départ d’Ollantaytambo en collectivo pour Urubamba coût (3 soles pour deux),arrivé sur place on a négocié un taxi pour aller-retour pour les Salinas(30 soles).
C’était notre façon d’y aller le plus économique.
Les Salinas date de plus milles ans, les Inca récoltaient le sel et quand les espagnols sont arrivé ils ont construit des paliers multiples.
L’eau salé qui sort de l’intérieur de la montagne est chaude, ils remplissent les bassins d’eau et les laissent s’évaporer durant un mois pour ensuite récolter le sel.
Aujourd’hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.
Un kilo de fleur de sel coûte 5 soles soit deux dollars.

Au retour à Urubamba, on n’a pris un autre collectivo pour la ville de Pisac, avec un arrêt à la ville de Lamay pour y voir l’orphelinat mais à notre grand regret les enfants étaient à l’école, nous avons resté à Lamay pour le dîner, nous avons profité de goûter les fameuses Cuy ( cochon d’Inde), c’est très gras et le goût nous l’avons pas aimé.

A Pisac un arrêt de dix minutes, nous n’avons pas visité les ruines de Pisac trop fatigué et nous avons poursuivi notre route vers Cusco. Le tout en collectivo 54 soles, si nous aurions pris un taxi privé le tout aurait coûté 150 soles.
Une bonne économie quand on se débrouille par nous-mêmes.

 

LES SALINAS

imageimageimageimageimage

VILLE DE LAMAY

image
En entrant à Lamay
image
Orphelinat Santa Rosa
image
Cuy ( cochon d’Inde)
image
La cuisson

image

image
Notre plat

 

Ollantaytambo, Pérou

Coup de coeur
Elle est située à 75 km de Cuzco à 2 792 m d’altitude. Ancienne forteresse Inca, jolie petite ville avec ses rues étroite en pierre, les bases des maisons avec les pierres travaillés par les Incas. Dans les rues vous allez voir un système d’eau qui vient de les montagnes (ancien système d’approvisionnement). Vous retrouvez de bon Restos et hôtels. La ville est entre deux sites archéologiques Inca, le Pinkulluna et la Fortaleza. Nous avons monté le Pinkulluna, magnifique vue sur Ollantaytambo.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ollantaytambo

Ce matin nous partons pour Urubamba voir les salines ensuite direction vers Pisac visiter l’orphelinat qui est situé à 15 minutes de Pisac puis à la fin de la journée nous retournons à Cusco pour deux nuits.

imageimage

image
La Fortaleza
image
Vous voyez le site Pinkulluna, nous l’avons monté jusqu’en haut
image
Les Greniers servait d’entreposage pour les aliments car à cette hauteur la température et le vent permettait un système de réfrigération et d’aération 100% naturel
image
Intérieur des greniers
image
Vue sur Ollantaytambo

image

image
Arrière plan la Fortaleza
image
Autre Grenier sur le site de la Fortaleza
image
Marchand de foin
image
Quelques femmes garde la tradition, elles attachent leurs tresses ensembles.
image
Le système d’eau à gauche
image
Système deau qui se verse dans la rivière plus bas

imageimage

image
Porte original Inca

imageimage

image
La tradition consiste à placer un couple de figurines d’argile de taureau sur les toits des maisons avec la véritable conviction que ceux-ci, par leur bravoure, défendront la progéniture, le bétail et apporteront la prospérité au foyer, aux mariages, la fertilité aux ménages et protection au foyer. Certains experts disent que cette coutume remonte au rituel pré inca.

 

Machu Picchu, Pérou

Quelle merveille!!!
Une journée mémorable pour les 56 ans de Jean-Claude. Un des sites que nous avons le plus aimé, Il faut être sur place pour voir ce complexe crée par les Incas et pour mieux le comprendre. Nous avons monté le Huayna Picchu(une montagne tout près du site) pour voir le site de plus haut.

Pour accéder au Machupicchu à partir de Agua Calientes on utilise l’autobus ou à pieds mais c’est une montée difficile.
Tôt le matin à 6:00, il y a déjà beaucoup de monde à l’ouverture, le matin tôt le site est souvent recouvert d’une bruine légère ce qui lui donne un effet fantasmagorique. En quelques heures le complexe change et la vue est impressionnante.
Cette immense site Inca est impressionnant à voir, il faut ce déplacer à travers les bâtiments pour mieux comprendre le mode de construction et ainsi que leur mode de vie antérieure. A partir de la maison du gardien qu’on a une vue général du site.

Après notre journée, nous sommes retournés par train à Ollantaytambo pour deux nuits.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Machu_Picchu

image

image
La maison Guet

imageimageimageimage

image
Le temple du soleil avec à l’intérieur la roche sacrée, l’enceinte de la pista ou célibataire à droite et le secteu agricole au fond.
image
Les terrasses de cultures
image
La place principale qui divisait la zone urbaine de haut et bas
image
La Roche Sacrée imite la silhouette des montagnes Yanantin et Pumasillo.

image

image
Au fond, la pyramide de l’Intihuatana , il s’agissait peut-être d’un observatoire solaire et d’un lieu où se réalisaient des cérémonies.

image

image
Secteur les trois Façades est composé de trois grandes manches qui communiquent entre elles, face à la place principale

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

image
La Mausolée Royal est une grotte naturelle avec deux niches trapézoïdales. La paroi de l’entrée est taillée d’un motif de forme échelonnée.
image
Le temple du condor, qui aurait aussi servi à attacher les prisonniers
image
En bas à gauche, système d’eau

imageimageimageimageimageimageimage

Pueblo Machu Picchu (Agua Calientes), Pérou

De Cusco nous avons pris un colectivo jusqu’à Ollantaytambo pour prendre le train direction Agua Calientes (Machu Picchu). Nous avions acheté des billets classe économique et à notre grande surprise avant l’embarquement, un monsieur nous dit vous êtes en première classe. Wow le grand confort, un excellent repas avec du vin à volonté et un petit cadeau à la sortie du train. On n’a pas osé demander pourquoi le changement de classe au cas qu’ils auraient trompé loll.

Quelle magnifique route avec des paysages à vous couper le souffle.

imageimageimageimageimageimageimage

Machu Picchu Pueblo (anciennement Aguas Calientes) est un village situé au Pérou sur le Río Urubamba et au pied du site Machu Picchu. Un petite village qui vie du tourisme et avec une population de 16000 habitants,Il a un petit charme avec ses cascades qui sépare le village. Attendez-vous à monter et descendre pour circuler dans les petites rues étroites.

imageimageimageimage

image
Tout arrive par train, pas de route pour aller à Agua Calientes.
image
Mon souper ce soir loll

image

image
Bains thermales

imageimage

image
Il y a 4 ponts qui sépare le village

imageimage

 

Amazonie, Pérou

L’Amazonie humide, chaud et beaucoup de moustique.
Nous avions réservé notre excursion de 4 jours et 3 nuit à partir d’une agence à Cusco.
On nous avait promis plusieurs choses à faire, mais rendu à Puerto Maldonado c’était autre chose qu’ils nous donnaient comme forfait.

Il faut que tout soit détaillé sur la feuille de réservation, les excursions, les noms des lodges, les repas et l’entrée du parc.
La meilleure façon est de se rendre directement à Puerto Maldonado et régler le tout sur place au lieu de passer par une agence de Cusco.

Le Monte Amazonico Lodge où nous étions , il y avait l’électricité 4 heures de temps seulement le soir. Les repas étaient froid. Les excusions partent très tôt, souvent départ à 03:30 ou 5:30 du matin (sûrement que c’est pas ainsi pour tous les lodges) et la propreté laisse un peu à désirer.

À notre avis ça vaut pas la peine de visiter l’Amazonie pour les animaux.
Pour voir les perroquets sur le grand mur de terre, il faut y aller en été ( ils auraient pu nous avisé avant de prendre le forfait, c’était une priorité pour nous les perroquets). Nous étions supposément voir plusieurs animaux. Ah oui où!!
Les photos des brochures ne représentent pas toujours la réalité.

Pour aller voir les loutres au lac Sandoval qui prends 4 heures de marche aller retour dans la boue jusqu’au genoux et à notre grande surprise aucune loutre. Le guide avait toujours une raison quelconque quand nous lui demandions pour quoi nous voyons pas tel animal (Il avait bien appris sa leçon).
Lors d’un voyage, il y a les hauts et les bas, c’est cher pour pas grand choses.
Le Rio Madre De Dios qui est alimenté à partir de Cusco et bien d’autre petites rivières, malheureusement on y voient des bouteilles et beaucoup de déchets qui son jeter en avale, ça fait peine à voir pour une réserve.

Malgré le tout, nous avons passé un bon moment en nature.

image
Notre Lodge

image

image
Coucher de soleil
image
Bébé caliman lors de notre sortie nocturne en bateau
image
Coucher de lune à 5:00 du matin

image

image
Son lunch, une grenouille

image

image
Hoazin

imageimageimage

image
Pancha qui est la mascotte du Lodge

image

image
Famille indienne
image
JC en kayak
image
6:00 du matin
image
Petits perroquets, mon zoom n’est pas assez bon désolé

De Puno à Cusco, Pérou

La route du soleil

Nous aurions pu prendre un bus de Puno à Cusco sans arrêt et moins d’heures mais on nous avait conseillé de prendre le tour organisé pour la route du soleil. Oui c’est plus long mais nous aurions manqué de belles choses à voir si nous aurions pris le bus sans arrêt. Merci à Tout Pérou de nous l’avoir recommandé.
http://www.toutperou.com/

Parti de Puno à 7:00
Premier arrêt à Pukara voir le Museo LiTico:
Ce petit musée permet de découvrir la culture Pukara, un peuple pré-Inca qui vivait dans l’altiplano dont l’apogée se situe entre 250 avant et 380 après Jésus-Christ.

imageimage

Deuxième arrêt voir le col de la Raya:
Officiellement, à la frontière des départements, le col culmine à 4 338 m d’altitude, bien que le point le plus haut de la route soit à 4 360 m. Il fait partie de la cordillère la Raya, qui s’étend sur environ 60 km, et dont le point culminant est le Nevado Kunurana, dans les Andespéruviennes.

imageimage

image
Mont Chimbaya 5489 mètres d’altitude

Troisième arrêt à Sicuani pour un bon lunch:
Elle se trouve à 3548 mètres d’altitude, ville de la province de Canchis et la deuxième ville la plus importante dans ce département.

imageimageimage

Quatrième arrêt à Raqchi , le temple de Wiracocha:
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Raqchi

imageimageimageimage

 

Cinquième arrêt à Andahuaylillas, voir l’église San Pedro:
L’extérieur très simple mais l’intérieur Ouffff à vous couper le souffle. Malheureusement,nous pouvions prendre de photo, nous avons eu un cd sûrement qu’il y a des photos.
L’église San Pedro de Andahuaylillas est un chef-d’œuvre du Maniérisme inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité. Ce sont les très nombreuses peintures qui en ornent l’intérieur qui lui ont valu le pompeux surnom de « chapelle Sixtine » du Pérou.
Un lien internet pour voir des photos
http://www.tripteaser.fr/perou/reportage/633/la-chapelle-sixtine-du-perou/image/2#top

imageimage

Arrivé à Cusco à 17:00, nous avions la compagnie tourismo mer , nous le recommandons.